Radiocarbon dating reservoir effects and calibration

On observe également que la mer arctique possède un noyau de plusieurs mètres d'épaisseur (zones rouge, orange et jaune), très résistant et très visible sur cette image du NRL.(collaboration NOAA, Coast Guards et US Navy) sur laquelle sont représentées, en rouge, la partie recouverte par au moins 80% de glace et, en jaune, la partie recouverte par de la glace de teneur inférieure à 80%. Il faut aussi observer la rapidité de la fonte exceptionnelle de cette année en comparaison avec la fonte progressive de l'année 2011 (et des précédentes) en cette période de l'année. Comme on le constate, un ouragan particulièrement intense s'est installé au dessus de la partie 120E-120W à partir du 4 Août.Les ouragans sont rares mais non exceptionnels dans cette région du monde (environ 8 fois, dit-on, durant toute l'ère satellitaire) mais celui de cette fin d'été a été remarquable aussi bien par par son intensité que par sa persistance (environ 6 jours).A ce propos, voici ce que nous montre l en ce 30 Septembre 2012 : Comme on peut l'observer, le regel apparaît comme anticipé de quelques jours par rapport à celui qui a eu lieu lors des années précédentes.Il est possible que, sauf tempête inopinée, la courbe de l'extension de glace 2012 recoupe celle de 2007 dans quelques jours.Comme le note la NASA, cet ouragan a pulvérisé une grande partie de la (relativement) mince couche de glace (épaisseur environ de 1m) qui recouvre, à cette époque de l'année, les mers de Chukchi, la mer de l'Est Sibérien, la mer de Laptev et la mer de Beaufort, comme on peut le voir sur l'animation suivante qui visualise la variation de l'épaisseur de la glace arctique (échelle à droite), jour après jour, telle que donnée par le Naval Research Lab US. Les anglophones inversent l'ordre des mois et des jours par rapport aux francophones.Vous trouverez dans cette URL, l'index des fichiers du NRL disponibles et mis à jour. Cette animation se prolonge jusqu'en cette fin Septembre où l'on voit très nettement le regel progresser. On aperçoit notamment la chute brutale et la disparition de l'épaisseur de la glace dans la zone de la mer de Chukchi (à proximité du détroit de Béring), consécutives à la survenue du cyclone du début du mois d'août.Spéculations et observations : On peut se demander quelle aurait pu être l'évolution de la mer glacée arctique si ce cyclone dévastateur n'avait pas séjourné au dessus de l'Arctique au début du mois d'Août.J'insiste sur le fait qu'il ne s'agit là que d'une spéculation. Néanmoins compte-tenu de la soudaineté de cet événement cyclonique et de sa durée bien définie, on peut avancer une estimation de ce qu'aurait pu être la fonte "normale" ' c'est à dire une fonte qui aurait été semblable à celle des années précédentes en l'absence de ce cyclone destructeur.Autrement dit encore, il est possible, sinon probable, que sans le cyclone du début du mois d'août , le record établi en 2007 aurait été approché mais sans doute pas battu. Dans le même ordre d'idée, et toujours en spéculant, on peut se dire que les dégâts provoqués par le cyclone qui ont conduit à une fonte accélérée ont plus ou moins durablement modifié l'état d'équilibre de la couverture glacée.Compte tenu du fait que les conditions environnementales (océans et température de l'air) ne sont pas notablement différentes de celles des années précédentes, il est probable que le retour au régime de fonte normale, suivi du regel, se fera plus rapidement que lors des années précédentes.

SHOW COMMENTS

Comments Radiocarbon dating reservoir effects and calibration

The Latest from avtodp.ru ©